Destinations

PALM YACHTING

Formé principalement par 7 îles majeures Gorgona, Capraia, Elbe, Pianosa, Montecristo, Giglio et Giannutri, depuis 1989, l’ archipel  fait partie du « Parc National de l’archipel toscan », une zone protégée pour la flore et la faune du territoire.

Il se trouve a l’intérieur du Sanctuaire des Cétacés « Le Sanctuaire Pelagos » créé pour la protection des mammifères marins en Méditerranée, une zone marine entre le territoire Français, monégasque et italien, classée « Zone de haute protection de l’intérêt méditerranéen ».

ARCHIPEL TOSCAN - DECOUVRE
L’Elbe est la plus grande île de l’Archipel toscan et la troisième en Italie par extension. La partie occidentale “Côte du Soleil ” est la zone plus touristique caractérisée par des plages de sable fin, tandis que dans la partie orientale « Côte qui brille » s’élèvent les anciennes mines de fer. Les falaises s’alternent aux plages noires et chatoyantes. L’île, grâce à sa composition géologique très variée, offre 126 plages toutes de couleurs et de consistance différentes! En naviguant le long de la côte, il est intéressant de noter comment les environnements et la flore changent à une distance de peux de kilomètres: la partie orientale est purement méditerranéenne, la partie centrale, en particulier dans les hauteurs, abrite des châtaigniers, dans les zones humides prévalent la « Fougère royale », le « Lys rouge » et l'"Iris aquatique », notamment, dans la zone occidentale, plus stérile, vous pouvez voir des cactus et des balais. L’île d’Elbe est historiquement célèbre soit pour ses « minières » (Le Musée des Minéraux de l’Elbe à Rio Marina retrace son évolution au cours des siècles) que pour avoir accueilli Napoléon Bonaparte, le quel, pendant son exil, a profondément influencé l’île (Le Musée National des Résidences Napoléoniennes témoigne la permanence de l’Empereur Français). ÎLE D’ELBE - DECOUVRE
L’île de Capraia fait partie du Parc National de l’Archipel Toscan. Situé juste en face de notre Marina, à 31 milles de San Vincenzo, à 21 milles de l’île d’Elbe et à 18 milles de la Corse, Capraia est une destination à ne pas manquer! Troisième île de l’archipel, d’origine volcanique, offre des suggestifs fonds marins et d’uniques panoramas. Dès votre arrivée, vous sentirez déjà le parfum et l’âme particulière de ce « rocher sauvage ». Le port est dominé par un petit village médiéval, au pied de la forteresse, auquel on accède par l’ancienne voie romaine; à l’intérieur des terres, immergé dans le maquis méditerranéen, se trouve l’ancienne colonie pénitentiaire et un petit étang alimenté par les pluies. L’île est très connue pour ses parcours de trekking. La petite marina au Nord-Est est bien abritée et équipée de bouées de mouillage à Sud-Eest. Cala Mortola, Cala Rossa et Ansa del Ceppo sont des criques idéales pour une escale. Capraia - DECOUVRE

Située sur le territoire Français, c’est la quatrième des plus grandes îles de la Méditerranée, elle est séparée de la Sardaigne par le court détroit nommé « Bocche di Bonifacio ».

Pour la variété de son écosystème, il est métaphoriquement défini comme un “continent miniature”, offrant des paysages aussi divers que divergents au sein d’un seul territoire: nature préservée, mer cristalline et plages de sable en contraste avec les montagnes pittoresques, les falaises blanches et les roches rouges;

A’ la fois sauvage et accueillante, douce et âpre, charmante et austère, la Corse est un lieu unique qui génère des émotions fortes et que ne s’appelle pas par hasard « l’Ile de beauté ». Sa position stratégique et sa richesse ont favorisé depuis l’Antiquité son développement démographique, commercial et culturel, enrichissant son patrimoine artistique et architectural exceptionnel. En visitant la capitale Ajaccio, vous ne pouvez pas manquer l’occasion d’admirer, par exemple, « La maison Bonaparte », le lieu de naissance de Napoléon. La succession de divers dominations au cours des siècles, a fait de l’île le berceau de multiples particularités que l’on retrouve dans la langue Corse, dans les typiques recettes culinaires et dans les coutumes populaires.. Situé en Méditerranée occidentale, la Corse est parsemée d’un nombre considérable de petites îles et d’archipels. Les nombreux ports, les baies et les criques « exotiques » vous attendent pour un séjour chargé d’histoire et de charme.

Corse - DECOUVRE
La Sardaigne est par extension la deuxième plus grande île de la Méditerranée. Son territoire coïncide avec l’archipel sarde, composé de l’île de Sardaigne, et d’un nombre considérable de petites îles et d’archipels environnants. Bien connu dans l’Antiquité, tant par les Phéniciens que par les Grecs, elle a été nommée Ichnussa par ces derniers, à cause de la similitude de la conformation côtière avec l’empreinte d’un pied. Sa position stratégique et sa richesse en minéraux ont favorisé le développement de sa population, du trafic commercial et des échanges culturels. Habitée depuis le Paléolithique, cette île possède un trésor historique et architectural inestimable, à commencer par les célèbres Nuraghi. Notre zone de navigation compte aussi le Parc Nazionale de « l’Arcipelago di La Maddalena » formé par 62 îles et îlots, caractérisés par la présence d’un tiers de la flore sarde, y compris certaines espèces rares fortement conditionnées par le vent, l’insolation et le facteur d’aridité, ainsi que par la distance du continent. Avec ses 180 km de côtes, l’Archipel offre plages parmi les plus célèbres et suggestives de la Méditerranée, comme la Plage Rose, la plage de Cavaliere sur l’île de Budelli, celles de Cala Coticciu, Cala Napoletana et l’Épave de Caprera... A’ l’île de La Maddalena Bassa Trinita, avec ses dunes de sable blanc et la falaise de Punta Tegge, les criques et baies forment une myriade de débarquements naturels très suggestifs. En plus d’un panorama incomparable, une protection aux marins dans différentes conditions de mer, vous est naturellement offerte. Pour accéder au Parc de l’Archipel de La Maddalena il est nécessaire d’avoir une autorisation (billet qui peut également être acheté en-ligne) donnant le droit de naviguer, d’amarrer, d’ancrer et de s’arrêter à moins de 300 mètres de la côte. Sardegna - DECOUVRE
Isola del Giglio, deuxième de l’archipel, est située dans la province de Grosseto en face du Monte Argentario. Déjà habitée à l’époque des Étrusques et des Romains, cette île préserve un patrimoine naturel d’une rare beauté. Destination convoité de plongeurs à la recherche de ses nombreuses épaves sous-marines et ses réserves de corail rouge. Idéal aussi bien pour les amateurs du trekking avec ses sentiers immergés dans le maquis méditerranéen. L’île possède de grandes plages accessibles à tous et de pittoresques criques rejoignables uniquement par la mer. En automne et au printemps, vous pourrez admirer, le long de ses côtes, des baleines en migration vers la mer Ligure ainsi que de nombreux dauphins. Nous sommes en fait dans le sanctuaire des cétacés! ÎLE DE GIGLIO - DECOUVRE
Giannutri est l’île la plus méridionale de l’archipel. D’origine volcanique et de seulement 3 kilomètres carrés, elle n’offre que 2 points de mouillage: Cala maestra pour les navires à moteur et Cala Spalmatoio pour les autres bâteaux. Ils ne sont actifs qu’en été et n’ont pas de service d’approvisionnement d’eau, ni d’électricité, de carburant et toilettes. À Cala Spalmatoio, il y a une petite jetée en béton pour l’amarrage temporaire, non loin d’une supérette et d’un bar. Dans la zone à l’extérieur des 2 couloirs pour l’accès aux bâteaux, il est interdit de s’arrêter, de jeter l’ancre, de pêcher et de plonger (toute l’île est surveillée par vidéo). Ici, la nature prend le dessus, la flore typique du maquis méditerranéen est entrelacée avec les ruines de l’ancienne villa romaine et les quelques maisons existantes. La mer est caractérisée par des fonds marins immaculés où nagent souvent des hippocampes et des étoiles de mer, diverses espèces de poissons, des dauphins et des rorquals communs. Près de l’île, il y a quelques épaves de navires marchands datant de la période entre le III et le I siècle avant JC. Après la gloire de l’époque romaine, l’île est resté longtemps inhabitée et est devenue, par la suite, un repaire de pirates jusqu’à l’époque napoléonienne où elle a été une colonie défensive militaire. Maintenant, elle fait partie de la municipalité de l’île de Giglio. Giannutri - DECOUVRE

L’île du silence. Elle doit son nom au territoire plat de seulement 29 mètres au-dessus du niveau de la mer.

L’existence de la prison pénitentiaire de sécurité maximale (même si elle est aujourd’hui abandonnée) a rendu l’île inaccessible.

Elle a été identifiée par l’Autorité du parc comme une île hautement protégée pour sauvegarder la biodiversité à la fois en mer que sur terre.

Elle est peuplé d’innombrables oiseaux rares tels que le Goéland corse et le Faucon pèlerin.

Les fonds marins sont parmi les plus riches et les plus vierges de l’archipel. Au large, vous pouvez apercevoir des dauphins et des tortues Caretta Caretta, rarement des phoques moines.

L’île est interdite au transport maritime, accessible uniquement avec des visites guidées autorisées par l’administration pénitentiaire et l’autorité du parc. L’accès, le mouillage, l’arrêt, la navigation, la pêche et la plongée sont interdits à moins de 2 km de la côte.

Pianosa - DECOUVRE

L’île de Gorgona est située en face de Livourne, à 34 km de la côte. Avec ses 220 hectares de surface, est la plus petite de l’archipel toscan. Elle abrite actuellement un pénitencier dans la structure où se trouvait auparavant un monastère. Dans l’arrière-pays, ce trouvent d’anciennes fortifications datantes les périodes romaine et Médicis.

Caractérisée par un territoire montagneux, « Cala dello Scalo » est le seul point de mouillage avec une courte jetée coude pliée avec des bornes d’amarrage et des anneaux. Un petit village couronne le port de plaisance.

L’île est interdite au transport maritime, accessible uniquement avec des visites guidées autorisées par l’administration pénitentiaire et l’autorité du parc. L’accès, le mouillage, l’arrêt, la navigation, la pêche et la plongée sont interdits à moins de 2 km de la côte.

Étant l’une des îles les plus protégées du parc, elle abrite de nombreuses variétés d’espèces marines et d’oiseaux, elle était autrefois un refuge pour le phoque moine

Gorgona - DECOUVRE

Île inaccessible et de protection maximale.

Incluse dans la municipalité de Portoferraio, est l’une des zones protégées gérées par le Commandement des Carabiniers pour la protection de la biodiversité et fait partie du Parc National de l’Archipel Toscan.

L’île est originaire d’un pluton sous-marin et est entièrement montagneuse. On suppose qu’à l’époque romaine, elle s’appelait Monte Giove pour l’existence d’un temple qui lui était dédié.. Au Moyen Âge, elle a pris le nom de Monte Cristo avec la construction du monastère de San Mamiliano. Plus tard, est devenue un repaire de pirates et au début du 1800 une colonie militaire napoléonienne. En 1852, elle a été achetée par le baron de Strichen qui a rendu sa résidence « Villa Reale » si splendide qu’il a été surnommé « le Comte de Monte Cristo ». Les nombreuses vicissitudes de l’île, ses mystères et ses vieilles croyances populaires ont inspiré l’écrivain Alexandre Dumas dans la création de son célèbre roman « Le Comte de Monte Cristo ». L’île devint plus tard le pavillon de chasse de Victor-Emmanuel III de Savoie.

Montecristo est une île de protection maximale, au point d’en faire la seule réserve de chèvres sauvages en Italie.

La baignade, l’arrêt, l’accès, l’ancrage et la navigation dans un rayon de 1 km de la côte sont interdits. Le transit à moins de 3 miles de la côte est autorisé, mais pas pour la pêche et la plongée.

Montecristo - DECOUVRE